Sœur Emmanuelle

"J’aime, le soir de Noël, méditer cette belle sentence d’un sage musulman : « Fends le cœur de l’homme, tu y trouveras un soleil »."

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0